Base de connaissances et Publications

CCNSA

Webinaire - Approches et pratiques relatives à l’application des connaissances dans la recherche sur la santé autochtone

juillet 2023

Survol

Les efforts d’application des connaissances sont essentiels pour rendre les activités de recherche et leurs résultats utiles et fructueux. Une large part des travaux de recherche et des efforts d’application des connaissances en matière de santé des Autochtones sont menés d’une manière qui ne privilégie pas les façons autochtones locales de transmettre les connaissances. Dans ce webinaire, nous communiquerons les principales conclusions et recommandations tirées d’une étude systématique portant sur les travaux de recherche et les efforts d’applications des connaissances en matière de santé des Autochtones en général, nous mettrons en relief ce que l’application des connaissances a à offrir aux populations autochtones, en donnant de bons exemples d’application des connaissances, et nous proposerons des orientations futures visant à faire progresser la recherche sur la santé des Autochtones. Selon les conférenciers, l’application des connaissances fait partie intégrante des travaux de recherche sur la santé des Autochtones qui sont validés par, pour et avec les peuples autochtones.

Conférenciers

La professeure associée Michelle Kennedy est une Wiradjuri qui a grandi sur les terres de Worimi, en Australie. Depuis le début de sa carrière, Mme Kennedy fait de la recherche auprès du NHMRC (National Health and Medical Research Council) de l’Australie en s’associant avec les populations aborigènes afin de leur donner le pouvoir et de s’occuper des domaines prioritaires, dans le but d’améliorer la santé autochtone. Mme Kennedy a 16 années d’expérience de travail auprès des populations aborigènes et elle connaît les façons de savoir, d’être et de faire autochtones dans la recherche en santé, ce qui lui permet de mener des activités de recherche sur la santé qui sont adaptées, mobilisantes et dignes d’intérêt pour les Aborigènes et les insulaires du détroit de Torres. Mme Kennedy dirige une étude nationale Murru Minya (www.murruminya.com.au ) qui porte sur la réalisation de travaux de recherche auprès des Aborigènes et des insulaires du détroit de Torres.

Felicity Collis, est une fière Gomeroi du nord-ouest des Nouvelles-Galles du Sud. Elle est titulaire d’un baccalauréat en travail social (avec distinction) et a plus de 14 années d’expérience du secteur communautaire, notamment en protection de l’enfance et en droit de la famille. Mme Collis a travaillé à tous les échelons du secteur communautaire, notamment auprès d’organisations gouvernementales et non gouvernementales dans des milieux ruraux, isolés et urbains, dans toutes les Nouvelles-Galles du Sud et dans le Territoire du Nord. Elle fait actuellement partie de l’équipe de recherche et d’application des connaissances du Lowitja Institute en tant que responsable principale de projet. Mme Collis est également doctorante et enseignante au Wollotuka Institute, qui est l’unité de mobilisation et de promotion des Autochtones de l’université de Newcastle. Elle enseigne la décolonisation et la recherche éthique dans les populations autochtones. Sa thèse de doctorat s’inscrit dans le cadre d’un projet national Murru Minya qui porte sur la réalisation de manière éthique de travaux de recherche sur la santé des Aborigènes et des insulaires du détroit de Torres. Mme Collis se passionne pour la remise en question et la déstructuration des systèmes coloniaux, auxquelles elle se voue, tout en soutenant les voix et la gouvernance des Aborigènes et des insulaires du détroit de Torres dans la recherche.

Le clan Bagumani (Modewa), dont fait partie Raglan Maddox, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, dirige le Commercial Tobacco Free Program (programme de lutte contre les produits du tabac commerciaux) à l’Université nationale australienne. Le programme de recherche de M. Maddox a pour but premier de rassembler et d’analyser les renseignements sur la santé autochtone basés sur la démographie, grâce à des méthodes conçues par et pour la collectivité. Ces travaux ont permis de produire et de transmettre aux populations autochtones des données qui facilitent la compréhension et l’amélioration des résultats en matière de santé et de bien-être des Autochtones.

Melody Morton Ninomiya, de descendance japonaise, suisse-allemande et mennonite, est professeure adjointe et Chaire de recherche du Canada en mobilisation des connaissances de la recherche axée sur la communauté et sur les voies d'accès au bienêtre à l'université Wilfred-Laurier. Elle a participé à une analyse systématique de l'application des connaissances en recherche sur la santé autochtone à l'échelle globale en compagnie de Simon Brascoupé (qui devait présenter lors ce webinaire mais qui a dû s'absenter), Raglan Maddox, et Donna Atkinson (modératrice de ce webinaire).

Objectifs d’apprentissage

  • Comprendre ce qu’est l’application des connaissances et pourquoi elle est importante dans le cadre de la recherche sur la santé des Autochtones.
  • Découvrir les difficultés et les obstacles courants qui nuisent à une application efficace des connaissances et les moyens qui ont permis à l’application des connaissances de bien se faire et de profiter aux peuples autochtones.
  • Envisager des idées et des moyens de faire progresser davantage, faciliter et soutenir l’application des connaissances dans le cadre de la recherche sur la santé des Autochtones.

Suggestion de lecture

Approches et pratiques relatives à l’application des connaissances dans la recherche sur la santé autochtone (ressource en anglais).

Ressources issues du webinare

 


Formulaire de Publication