Base de connaissances et Publications

CCNSA

Webinaire - Passé, présent et avenir : histoire d’un partenariat en matière de données sur la santé des Premières Nations du Nord de l’Ontario

octobre 2022

Survol

En 2016, plusieurs organisations de services de santé des Premières Nations se sont réunies pour résoudre une difficulté commune : l’insuffisance de données de grande qualité sur la santé, propres à chaque communauté, nécessaires à la prise de décisions fondées sur des données probantes. Cela a abouti à la formation de Mamow Ahyamowen (« les voix de tous »), un partenariat d’épidémiologie regroupant onze organisations des Premières Nations servant collectivement 78 communautés de la région. En s’appuyant sur le travail fondamental des Chefs de l’Ontario et de l’ICES, Mamow Ahyamowen a utilisé les données administratives sur la santé afin de mieux comprendre l’expérience du décès vécue dans ses communautés en 2019. Depuis, ce partenariat a donné la priorité à l’application utile des connaissances et aux activités de renforcement des moyens permettant de communiquer les constatations d’une façon qui aide les partenaires et les communautés.

Ce webinaire raconte l’histoire de Mamow Ahyamowen à travers le prisme de l’autodétermination et de la souveraineté des données autochtones. Les participants entendront des conférencières qui occupent diverses fonctions dans le partenariat, dont Loretta Loon (membre du comité directeur de l’Autorité sanitaire de la région de Weeneebayko), Jennifer Walker (épidémiologiste, chercheuse et conseillère en services de santé) et Maureen Gustafson (spécialiste en application des connaissances). Ensemble, elles présenteront dans les grandes lignes l’histoire du partenariat, des travaux menés jusqu’à présent et de la voie vers l’avenir.

Conférencières

Loretta Loon est une Crie Eeyou et Inninew, membre de la bande de la Première Nation de Fort Albany et du MoCreebec Eeyoud de Moose Factory, en Ontario. Depuis 2016, elle est doctorante en éducation à l’université de York dans le programme de langue, culture et enseignement. Son sujet de thèse est « Traverser le temps : les Eeyou Istchee en tant natifs et les éléments de la décolonisation ». Depuis avril 2022, Mme Loon est vice-présidente chargée de la culture, de la guérison et du bien-être à l’Autorité sanitaire de la région de Weeneebayko (WAHA). Auparavant, elle était depuis 2020 administratrice de Minomathasowin Public Health à WAHA et elle est toujours coprésidente du comité de déontologie dans la recherche de WAHA.

Depuis 1993, Mme Loon œuvre dans le développement et l’administration communautaires à la baie James, où elle appuie l’avancement des communautés cries. Ayant travaillé au fil des ans dans les secteurs des politiques en matière de santé et de l’éducation supérieure, elle a élaboré des programmes de cours centrés sur les Autochtones et la décolonisation, qu’elle a enseignés à plusieurs universités, dont celles d’Algoma, de York, de Brock, la Toronto Metropolitan University (anciennement l’université Ryerson), en tant que professeure adjointe (2020-2021) à la School of Child and Youth Care et en tant que chargée de cours à l’École d’éducation permanente de l’université McGill durant l’année scolaire 2019-2020.

De plus, Mme Loon a été pendant de nombreuses années analyste des politiques en matière de santé à la Noojimawin Health Authority, à Toronto, tout en faisant des études supérieures : elle a obtenu un baccalauréat ès arts en développement international à l’Université de York en 2010, un baccalauréat en éducation dans le domaine de l’éducation des adultes autochtones à l’Université de Brock en 2012, une maîtrise en gestion de projets de la Schulich School of Business – Executive Education Centre en 2014 et une maîtrise en éducation avec spécialisation en éducation autochtone à l’Université de York en 2016. Mme Loon aime faire des activités de plein air et d’intérieur à la baie James avec ses enfants Meridian et Amelia.

Jennifer Walker, Ph. D., est une Haudenosaunee des Six Nations de Grand River et est titulaire d’un doctorat en sciences de la santé communautaire (épidémiologie) de l’Université de Calgary. Les travaux de Mme Walker portent en grande partie sur les travaux de recherche en matière de santé mobilisant les communautés autochtones. Elle utilise les bases de données des grands services de santé dans le cadre de ses travaux de scientifique principale et de responsable de la santé autochtone à l’ ICES, en Ontario, et dans le cadre du Réseau de recherche sur les données de santé du Canada.

À l’université McMaster, où elle est professeure agrégée de méthodes et d’impacts de la recherche en santé, Mme Walker a un programme actif de recherche mobilisant les communautés sur le vieillissement et la démence. En même temps, son programme donne la priorité à l’effort continu visant l’amélioration des mécanismes d’application des connaissances en santé, le but étant de faciliter l’élaboration de politiques, de programmes et de services de santé pertinents et adaptés auxquels les Autochtones ont accès. Mme Walker codirige le groupe de travail sur les peuples autochtones de la SPOR Evidence Alliance, qui a pour mission de veiller à ce que toutes les synthèses des connaissances et les activités connexes fassent la promotion de la souveraineté et de l’autodétermination des Autochtones, respectent et incluent les connaissances et les façons de savoir, d’être et de faire autochtones.

Maureen Gustafson, est une Anishinaabekwe d’ascendance mixte ojibwé et européenne. Membre de la Première Nation Couchiching, elle a grandi près de Fort Frances, en Ontario. Elle est une tante, une sœur, une fille, une cousine et une amie affectueuse.

Mme Gustafson a obtenu en 2019 une maîtrise en santé publique avec spécialisations en promotion de la santé et en santé autochtone de l’Université de Toronto. Ses travaux sont également fondés sur son expérience professionnelle auprès d’instituts de recherche dirigés par des Autochtones au Canada et en Australie et auprès de fournisseurs de services de santé et de services sociaux du Nord-Ouest de l’Ontario. Elle a le privilège de soutenir Mamow Ahyamowen en tant que spécialiste de l’application et du transfert des connaissances.

Objectifs d’apprentissage

  • Examiner les travaux de Mamow Ahyamowen, qui sont un exemple de leadership des Premières Nations en matière de souveraineté des données autochtones.
  • Mettre en relief la variation des iniquités sanitaires liées au décès vécues par les communautés des Premières Nations du Nord ontarien.
  • Reconnaître l’importance de l’application utile du savoir dans le soutien de l’autodétermination.

Suggestions de lecture

Mamow Ahyamowen. (2020). Learning from Our Ancestors: Mortality Experience of First Nations in Northern Ontario - March 2020 (PDF) (ressource en anglais).

Mamow Ahyamowen. (2020). Learning from Our Ancestors: Mortality Experience of First Nations in Northern Ontario - February 2020 - Companion Report (PDF) (ressource en anglais).

Ressources issues du webinare

 


Formulaire de Publication

Connectez-vous au CCNSA