Base de connaissances et Publications

CCNSA

Balado - Les voix du terrain 20 - Les changements climatiques et la santé des peuples autochtones au Canada

mai 2022

Série de ballados Les Voix du terrain
Série de ballados Les voix du terrain

Les voix du terrain

Bienvenue aux Voix du terrain, une série de balados produite par le Centre de collaboration nationale de la santé autochtone (CCNSA). Le CCNSA met l’accent sur la recherche innovante et les initiatives communautaires visant à promouvoir la santé et le bien-êt87

Cet épisode met l’accent sur la collaboration du Centre de collaboration nationale de la santé autochtone (CCNSA) à l’évaluation nationale de 2022, intitulée La santé des Canadiens et des Canadiennes dans un climat en changement : faire progresser nos connaissances pour agir. Cette étude exhaustive des risques actuels et prévus attribuables aux changements climatiques pour la santé de la population canadienne compte dix chapitres traitant des thèmes suivants : les liens entre les changements climatiques et la santé; les aléas naturels; la santé mentale et le bien-être; la qualité de l’air; les maladies infectieuses; la qualité, la quantité et la sécurité de l’approvisionnement en eau; la salubrité et la sécurité des aliments; l’équité en santé; l’adaptation et la résilience des systèmes de santé et fait significatif – pour la première fois – un chapitre consacré aux changements climatiques et à la santé des peuples autochtones au Canada.

Écoutez sur SoundCloud (en anglais)


Transcription

Réalisé par le Centre de collaboration nationale de la santé autochtone, ce chapitre propre aux Autochtones aborde les différents thèmes de l’évaluation nationale générale. C’est également une analyse du rôle des connaissances des peuples autochtones et de leurs droits à l’égard des politiques et des recherches en matière de changements climatiques afin de mieux comprendre comment les membres et les communautés des peuples des Premières Nations, des Inuits et des Métis vivent les changements climatiques et leur répondent d’une manière qui leur est propre.

Ce chapitre est structuré sur la base de six messages clés.

Le premier message souligne le fait que, bien que les changements climatiques feront sentir leurs effets sur la santé et le bien-être de tous les Canadiens, leurs répercussions et les risques qu’ils posent pour la santé ne sont pas équivalents. En effet, les Premières Nations, les Inuits et les Métis du Canada sont particulièrement susceptibles de subir les impacts des changements climatiques compte tenu de leurs liens étroits avec la terre, les cours et plans d’eau, les animaux, la flore et les ressources naturelles, de leur tendance à vivre dans des régions touchées à l’heure actuelle par de rapides changements climatiques, particulièrement dans le nord du Canada, et du fardeau plus lourd que les iniquités en santé et les déterminants de la santé connexes continuent de leur imposer.

Le deuxième message porte sur les impacts interreliés et profonds des changements climatiques sur la santé des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Ces impacts directs et indirects des changements climatiques exacerbent les inégalités existantes et ont des effets sur la sécurité alimentaire et hydrique, la qualité de l’air, les infrastructures, la sécurité personnelle, le bien-être mental, les moyens de subsistance et l’identité, en plus d’augmenter l’exposition aux organismes pathogènes.

Troisièmement, il est important de comprendre que les impacts sur la santé sont ressentis différemment entre les collectivités des Premières Nations, des Inuits et des Métis et entre les membres de ces collectivités, de même qu’entre les hommes, les femmes, les garçons, les filles et les personnes de diverses identités de genre. Par conséquent, la recherche et les adaptations doivent respecter les cultures, la géographie, les contextes locaux et les besoins particuliers de ces collectivités.

Le quatrième message clé rappelle que, depuis des temps immémoriaux, les Premières Nations, les Inuits et les Métis observent activement les changements environnementaux et s’y adaptent de diverses façons. Les systèmes du savoir et les pratiques autochtones sont égaux aux connaissances scientifiques et ont été et continuent d’être essentiels à la survie et à la résilience des peuples autochtones.

Le cinquième message clé est le suivant : il est de plus en plus reconnu à l’échelle nationale et internationale que les systèmes du savoir autochtone sont importants pour l’adaptation aux changements climatiques, la surveillance des impacts à l’échelle locale et régionale, et l’élaboration des politiques et de la recherche sur les changements climatiques.

Enfin, le sixième message clé indique que les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis sont détenteurs de droits. Dans le cadre de la préparation aux impacts sur la santé des changements climatiques, il faut respecter, protéger et mettre de l’avant les droits et responsabilités des peuples autochtones à l’égard de leurs terres, de leurs ressources naturelles et de leurs modes de vie par des politiques, des recherches et des mesures d’adaptation en matière de changements climatiques fondées sur les distinctions et dirigées par les Autochtones.

Il existe des lacunes sur le plan des connaissances relatives aux changements climatiques et à la santé des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada. La recherche en cours a encore beaucoup à nous apprendre sur les impacts des changements climatiques qui seront subis en dehors des régions nordiques et par les peuples autochtones qui vivent dans les centres urbains, dont les personnes de diverses identités de genre, les enfants et les jeunes. Afin de comprendre de manière approfondie et continue les risques pour la santé liés aux changements climatiques, il est nécessaire d’obtenir des données holistiques, ventilées et longitudinales propres aux peuples des Premières Nations, des Inuits et des Métis d’un océan à l’autre.

Pour en savoir plus sur l’évaluation nationale, intitulée La santé des Canadiens et des Canadiennes dans un climat en changement : faire progresser nos connaissances pour agir, y compris sur le chapitre du CCNSA sur les changements climatiques et la santé des Autochtones au Canada, allez à climatenchangement.ca.

Pour écouter d’autres balados de cette série, consultez « Les voix du terrain » qui se trouvent sur le site Web du Centre de collaboration nationale de la santé autochtone, à ccnsa.ca. La musique de ce balado est l’œuvre de Blue Dot Sessions. Il s’agit d’une œuvre en usage partagé, utilisée sous licence Creative Commons. Pour en apprendre davantage, consultez le www.sessions.blue (lien en anglais).

 

Téléchargez la transcription (PDF).

 


Connectez-vous au CCNSA